20 ΑΠΡΙΛΗ 2024

Déclaration commune des organisations et partis: Abstention aux élections européennes

L'UE est l'édifice des impérialistes
C'est un instrument d'exploitation, d'occupation et d'oppression des travailleurs et des peuples.
C'est un bastion du racisme et de la guerre.
Sortir du Parlement européen, s'opposer à l'UE, c'est la voie des travailleurs et des peuples!
Abstention aux élections européennes!

Les élections pour le Parlement européen en mai‐juin auront lieu dans une période d'attaques multiples contre les droits des peuples d'Europe et dans une période de guerre et de conflits sanglants sur le continent européen.

Au cours des années précédentes, les puissances impérialistes dominantes de l'Union européenne ont consolidé l'exploitation et le pillage des peuples et des travailleurs des pays européens. Des politiques d'austérité extrêmes ont été mises en œuvre, les pauvres et les classes moyennes ont été écrasés par des réductions de salaire et l'attaque de leurs droits du travail, et les paysans ont vu les attaques de la politique de la PAC qui les visent. Les jeunes ont continué à être au centre de l'attaque, les politiques européennes s'attaquant aux études et aux droits du travail ; en outre, non seulement les politiques de Bologne n'ont pas apporté de jours meilleurs aux jeunes qui étudient, mais elles ont aggravé les conditions d'étude et ont même contraint de nombreux étudiants à abandonner leurs études. Les jeunes travailleurs, les jeunes de la classe ouvrière pauvre, ceux qui vivent en marge de la pauvreté, les migrants et les "citoyens de seconde zone", comme on les appelle, ont été durement touchés. D'une part, ils ont été les premiers à accepter les mesures de réduction et d'austérité ; d'autre part, ils ont vu leurs droits démocratiques bafoués.

Durant tous les développements de ces dernières années, l'UE apparaît une fois de plus comme une force qui soutient et participe à des guerres injustes, une force responsable du massacre des peuples. La guerre injuste en Ukraine, outre la marque des impérialistes russes et américains, porte également la marque de l'intervention de l'UE et de son soutien aux groupes fascistes et d'extrême droite. Le peuple ukrainien a le droit de résister contre toute invasion et de combattre pour l’indépendance et son droit à la souveraineté. Mais cela ne peut pas être réalisé par le gouvernement réactionnaire de Zélenski et la classe dirigeante ukrainienne, ni, encore moins, par les impérialistes US-OTAN et européens.

Au même moment, le nettoyage ethnique en cours du peuple palestinien bénéficie du soutien des forces de l'Union européenne. La répression et l'interdiction des mobilisations de solidarité avec le peuple palestinien est la principale orientation des pays de l'UE. La décision du Parlement européen ‐ à une écrasante majorité ‐ de reconnaître "le droit d'Israël à l'autodéfense" alors qu'il y a un massacre prolongé à Gaza d'un peuple vivant depuis des années sous l'occupation de l'État fasciste d'Israël est un exemple évident de la nature « démocratique et humanitaire » de l'édifice de l'UE. Il est clair que la solidarité avec le peuple palestinien et la lutte pour la liberté en Palestine implique de s'abstenir de participer à l'édifice européen belliciste et de s'abstenir de participer aux élections européennes.

Les politiques de racisme extrême, la montée des partis d'extrême droite dans les pays de l'Union européenne et au Parlement européen s'appuient sur les politiques réactionnaires, racistes et anticommunistes des principales forces du système. Face à elles, nous devons exiger l’égalité des droits politiques et sociaux pour tous les migrants, par le combat commun des peuples, des réfugiés et des migrants. De nouvelles forces sont apparues et d'anciennes se sont renforcées, qui représentent les extrêmes du capitalisme, de l'exploitation et de la discrimination sociale, ethnique, religieuse, culturelle et de genre. Toute cette offensive idéologique et politique qui s'est déroulée parallèlement à l'attaque des droits et des conquêtes des décennies passées était nécessaire pour les bourgeoisies impérialistes de l'UE. Elle était nécessaire pour mettre les travailleurs et les opprimés sous les feux de la rampe et leur faire porter le chapeau de la crise actuelle. Non seulement ces politiques d'extrême droite et fascistes ne s'opposent pas à l'UE, mais elles en sont la "chair et le sang". C'est la perception politique du système capitaliste impérialiste qui se manifeste lorsqu'il est en crise ou en danger.

En même temps, la crise pandémique et l'épidémie du Covid, bien qu'elles aient initialement créé un problème pour le processus de production et le système capitaliste dans son ensemble, se sont transformées en une opportunité pour une nouvelle attaque par le biais de lois anti‐ouvrières et anti‐populaires.

Le mythe de l'"Europe des peuples", du visage social‐humain de l'Union européenne montre aujourd'hui son vrai visage. Le visage de la guerre, de l'exploitation et de la barbarie. Le visage de l'impérialisme‐capitalisme qui ne s'intéresse qu'à la reproduction de ses profits et à sa suprématie politique sur ses adversaires. Il est évident pour qui veut le voir qu'une poignée de pays impérialistes dirigent l'UE. Ils encouragent l'exploitation de la bourgeoisie contre tous les autres peuples et classes ouvrières et, dans le même temps, ils extraient les richesses des pays encore dépendants. Telle est la réalité de l'Union européenne. Une union dominée par les contradictions et les antagonismes, une union vouée à l'échec.

Cet édifice pourri et exploiteur a également besoin d'un semblant de démocratie pour être vendu aux citoyens. Il a besoin que le Parlement européen s'emploie à désorienter les peuples et à les convaincre qu'il est possible de le changer et de le réparer. Mais la vérité est que le Parlement européen est une marionnette sans fonctions significatives et décisives, un spectacle mis en place pour tromper les peuples d'Europe et les détourner de leur lutte. C'est une "serre" où se développent les lobbies du système, dans laquelle les soi‐disant députés européens n'obéissent qu'aux "sacs d'argent" dont disposent les capitalistes pour promouvoir leurs intérêts à l'intérieur et à l'extérieur de l'UE.

Nous soutenons les luttes des peuples et des travailleurs. Ce sont ces luttes que les gouvernements des pays de l'UE dénigrent et vilipendent. Nous soutenons les grèves qui ont éclaté en France pour le droit des gens à une retraite avec laquelle ils puissent vivre, les grèves des travailleurs des transports en Allemagne et en Espagne. Nous soutenons les luttes des paysans comme récemment en France et en Grèce. La poursuite et le chemin vers la justice pour les luttes des travailleurs et des peuples ne passent pas par l'acceptation des illusions misérables sur le Parlement européen et l'UE. Les mobilisations des travailleurs sont l'espoir d'un avenir meilleur pour les travailleurs et les peuples d'Europe.

La voie des peuples est en dehors du Parlement européen et contre l'UE, une voie de solidarité et de camaraderie. Pour une vie avec des droits et des acquis contre l'impérialisme et l'exploitation. Une vie qui ne peut être gagnée que par un FRONT COMMUN des peuples contre cette alliance barbare et réactionnaire des impérialistes et des capitalistes.

Nous tous qui signons ce document, organisations de gauche et communistes, refusons de légitimer l'opération d'embellissement d'une construction impérialiste historiquement réactionnaire. Nous refusons de participer à un processus de farce et attrape‐nigauds comme celui des élections européennes. Nous appelons à une abstention massive lors des élections européennes et nous luttons activement pour que les mouvements des peuples travailleurs soient au premier plan des luttes. Nous appelons les peuples d'Europe à ne pas voter aux élections européennes, car elles sont une farce, et à devenir des sujets actifs dans la lutte contre les politiques de l'Union européenne. Nous appelons les démocrates et les progressistes à mettre un terme aux politiques bellicistes soutenues par l'Union européenne qui ont amené la guerre dans notre voisinage. Nous nous battons pour que nos pays sortent de l'édifice européen. Nous soutenons le droit des peuples à se battre et à lutter pour leurs droits, pour une société sans exploitation et sans guerre. Nous appelons à une abstention massive aux élections européennes et à une participation massive et active aux luttes des peuples.

  • NON A L'UNION EUROPEENNE DES CAPITALISTES ET DES IMPERIALISTES !
  • ABSTENTION AUX ÉLECTIONS EUROPÉENNES !
  • À BAS LES POLITIQUES ANTI‐OUVRIÈRES D'AUSTÉRITÉ ET DE BARBARIE SOCIALE !
  • FRONT INTERNATIONALISTE‐ANTI‐IMPÉRIALISTE DE CLASSE DES TRAVAILLEURS ET DES PEUPLES EUROPÉENS CONTRE LA GUERRE, LE RACISME ET LE FASCISME !

CPG(m-l), Greece
Kommununistischer Aufbau, Germany
OCML-VP, France
RK, Norway
Trotzalledem, Germany
Unite Communiste, France

Αναζήτηση
10η Συνδιάσκεψη
Η στήλη του διαλόγου θα παραμείνει ανοιχτή ως τις 20/6
 
Κατηγορίες
Βιβλιοπωλείο-Καφέ

Γραβιάς 10-12 - Εξάρχεια
Τηλ. 210-3303348
E-mail: ett.books@yahoo.com
Site: ektostonteixon.gr